Fécondation In Vitro (FIV)

Fécondation In Vitro (FIV)

La FIV consiste à féconder un ovocyte (œuf) avec le spermatozoïde, à l'extérieur du corps de la femme. La rencontre de l'ovule (ovocyte) et du spermatozoïde se pratique en laboratoire ("en éprouvette").

Avant de décider de procéder à la FIV, vous rencontrerez le Dr Goswamy en consultation, et l’infirmière qui, lors d'une rencontre subséquente vous expliquera en détails toutes les étapes du traitement. Vous aurez le temps de bien réfléchir et vous reverrez l’infirmière qui vous montrera comment vous faire les injections vous-même. Les époux sont toujours désireux d’aider et de participer, et prennent souvent la responsabilité de faire les injections. Vous aurez un plan détaillé du traitement ainsi que les formulaires de consentement que vous prendrez le temps de lire, et ramènerez a votre prochain rendez-vous.

Si vous avez des questions pendant votre traitement, n'hésitez pas à dresser une liste ! Notre rôle est de faire en sorte que votre traitement soit dépourvu de stress et qu'il soit couronné de succès.

Le traitement relié à la FIV consiste en une suppression hormonale, le déclenchement de l'ovulation, le prélèvement d'ovules, la fertilisation, le transfert d'embryons suivi d’un soutien hormonal.

Au cours du traitement de FIV, il est essentiel que vous n'ovuliez pas avant le prélèvement des ovules. Pour nous en assurer, nous prendrons contrôle de votre cycle hormonal naturel, soit avec des injections de Buséréline (Suprefact) pendant 3 semaines (protocole long), soit avec des injections de Cetrorelix (Cetrotide) (protocole court). En général, nous préférons utiliser un protocole long chez les jeunes patientes pour qui nous nous attendons à avoir de nombreux ovules. Par contre, le protocole court est mieux adapté aux patientes qui ont une réserve ovarienne pauvre.

Votre première échographie sera effectuée avec les règles, afin d'exclure la présence de kystes ovariens et de s'assurer que votre endomètre soit mince. Si votre échographie est satisfaisante, vous réduirez la dose de Buséréline si vous suivez le protocole long, et commencerez la phase du traitement qui consiste à la stimulation ovarienne.

La stimulation ovarienne se fait grâce à des injections de Gonadotrophines, qui stimulent et supportent le développement folliculaire dans l'ovaire. La dose de Gonadotrophines est prescrite dépendant de votre âge, de votre profil hormonal et de votre réserve ovarienne. La plupart des patients se font des injections de Gonadotrophines (Gonal F) pendant environ 10 – 12 jours avant d'être prête pour la collecte d'ovules. Les patientes n'ont habituellement pas de symptômes les premiers jours de traitement. Toutefois, après environ 7 jours d’injections, certaines patientes ressentent une sensibilité au bas-ventre et quelques ballonnements.

Pendant la période de stimulation ovarienne, vous serez suivie de près avec des échographies et des prises de sang. Lors de chaque échographie, nous vérifierons le nombre ainsi que la taille des follicules. Nous pourrons ainsi ajuster votre dose de gonadotrophines pour ne pas hyper-stimuler ou sous-stimuler vos ovaires.

Quand vous aurez suffisamment de follicules de plus de 17-18 mm de diamètre, nous fixerons la date de votre prélèvement d'ovules. Vous vous injecterez alors la dose de hCG (Ovitrell) (1 ou 2 doses) afin de compléter la maturation des ovules, 2 jours avant le prélèvement. Votre prélèvement d'ovules aura lieu environ trente-six heures après l’injection de hCG.

Le prélèvement des ovules est une intervention de courte durée, environ 20 minutes, qui provoque rarement plus qu'un léger inconfort. Le matin du prélèvement, nous vous demanderons d'arriver à la Clinique Fortis Darne, au Day Ward, à 07h00 précises; vous devrez être à jeune depuis minuit la veille. A votre arrivée, une infirmière vous conduira à votre chambre et vérifiera votre tension artérielle etc.. Par la suite, vous serez conduite en salle d’opération, où vous subirez une anesthésie générale.

Dr Goswamy procèdera au prélèvement des ovules en effectuant la ponction par voie vaginale; Une sonde d'échographie vaginale munie d'un guide pour l'aiguille de ponction, ainsi que la fine aiguille de ponction seront introduits dans le vagin pour cet effet. Au fur et à mesure que les follicules sont ponctionnés, le liquide est vidé et examiné sous le microscope par notre Embryologiste. Les follicules ne produisent pas toutes des œufs. Environ 70 % à 80 % des follicules contiennent des ovules.

Vous connaîtrez le nombre total d'ovules prélevés aussitôt réveillée.

Suite au prélèvement d'ovules, vous serez dans votre chambre jusqu'à 14h00 environ, puis vous pourrez rentrer chez vous. Il est interdit de conduire pendant les 24 heures suivant l’anesthésie. Vous commencerez les suppléments de Progestérone, en forme de gel vaginal ou autre, le soir même de l’intervention. Une fois à la maison, détendez-vous et couchez-vous de bonne heure. Certaines patientes ressentent un certain inconfort abdominal de même qu'une sensibilité vaginale et des saignements vaginaux dans la soirée suivant l'intervention. Ne vous en inquiétez pas.

Les spermatozoïdes sont préparés et mis en contact avec vos ovules quelques heures après le prélèvement. Par la suite, les spermatozoïdes et les ovules sont laissés dans un incubateur pendant la nuit afin que la fécondation se produise. Nous communiquerons avec vous le lendemain du prélèvement pour vous informer du nombre d'ovules fécondés. Leur évolution sera surveillée afin de déterminer leur qualité et pouvoir sélectionner ainsi les meilleurs embryons pour les transférer par la suite.

Nous vous appellerons quotidiennement jusqu'à ce que les embryons soient prêts à être transférés. Vous serez prête pour votre transfert d'embryons entre 2 et 5 jours après votre prélèvement d'ovules. La décision du nombre d’embryons remplacés dépendra du nombre et de la qualité des embryons obtenus. Les embryons surnuméraires sont congelés pour être utilisés par la suite pour une autre tentative.

Le transfert des embryons dans l'utérus est réalisé au moyen d'un cathéter de plastique fin et souple, qui est introduit à travers le col du l’utérus. L'intervention dure quelques minutes et n'entraîne habituellement aucune douleur. Vous serez en position gynécologique pour cela, et cette procédure ne nécessite pas d’anesthésie.

Il vous faudra continuer le supplément de Progestérone comme prescrit après le remplacement des embryons. Nous vous recommanderons de limiter vos activités dans les 48 heures suivant le transfert embryonnaire, et de consommer 2 litres d’eau. Vous pourrez augmenter graduellement l'intensité de vos activités au cours des jours suivants jusqu'à un niveau d'activité physique normale. Bien des femmes retournent au travail après quelques jours si leur emploi n'est pas stressant.

Vous reviendrez au Centre deux semaines plus tard pour faire un test de grossesse sanguin. Si le résultat est positif, nous vous encouragerons à continuer vos suppléments de Progestérone pendant encore 10 semaines, et répéter le test tous les 2-3 jours pendant 1 semaine. Nous effectuerons une échographie environ 4 semaines après le prélèvement d'ovules et pourrons la répéter 2-3 fois au cours du premier trimestre de votre grossesse. Par la suite, vous retournerez chez votre Gynécologue traitant pour votre suivi ante natal.

Si les taux de réussite sont en constante augmentation, il arrive toutefois que le traitement ne réussisse pas. Les chances de succès de la Fécondation In Vitro varient, dépendant de l’âge des patientes, de leur historique et de la qualité des embryons. Il y a donc forcément des déceptions et ainsi que des joies. Si votre test est négatif, vous arrêterez la Progestérone et attendrez vos règles. Il arrive parfois qu’il y ait des saignements avant le jour du test de grossesse. Veuillez informer le Centre aussitôt les règles arrivées. Le Dr Goswamy vous verra pour un suivi quelques jours plus tard, afin d’analyser votre cycle, discuter de vos options, et planifier la marche à suivre.

C’est normal de se sentir découragée après un résultat négatif. Vous vous sentirez physiquement et moralement fatiguée, frustrée, déçue, triste et incomplète. L’infirmière est la pour vous écouter, vous guider, et vous diriger vers un psychologue si vous en ressentez le besoin.

Lorsqu’on obtient plus d’embryons qu’il n’est souhaitable d’en transférer ou lorsque le transfert n’est pas faisable (hyperstimulation sévère), les embryons surnuméraires peuvent être congelés à condition qu’ils soient de très bonne qualité. La qualité des embryons congelés n'est généralement pas affectée par la durée de temps de congélation et nous les congelons pendant un minimum de 2 ans, suivant le consentement initial. Une congélation plus longue est possible, avec le consentement des 2 partenaires.

Généralement, 60 % à 70 % des embryons survivent le processus de congélation-décongélation. Ces taux reflètent la qualité des embryons et pas la méthode de congélation.

Les remplacements d’embryons congelés ont plusieurs avantages :

Le temps n’affecte pas leur survie, donc un remplacement peut se faire à un moment que vous pouvez choisir. Il n’y a pas de piqures à faire. Les couts sont moins élevés, donc il y a moins de pression financière.

Le transfert d'embryons décongelés est un traitement relativement simple. Vous prendrez des suppléments d'Œstrogènes (cachets) afin de préparer l’endomètre, puis des suppléments de Progestérone pour le protéger. Les comprimes doivent être commences J3 des règles, et le remplacement se fait entre J15-20 du cycle, dépendant du stade auquel les embryons ont été congelés.

Le test de grossesse est effectué 12-14 jours suivant le transfère.