La congélation du tissus testiculaire

La congélation du tissus testiculaire

Une infime proportion d’hommes ne produit aucun sperme dans l’éjaculat. Cette condition s’appelle l’Azoospermie.

Dans la plupart des cas d'azoospermie, le problème et du à une obstruction du Canal déférent (le tube qui relie les testicules à la base du pénis et qui transporte les spermatozoïdes à partir des testicules dans l'éjaculat). Ce canal peut être obstrué par une infection, ou une vasectomie précédente ou, dans certains cas, une absence congénitale du Canal.

Souvent, la production de spermatozoïdes continue à se faire dans les testicules, et donc le tissu retiré de la testicule doit normalement contenir des spermatozoïdes qui peuvent être utilisées pour l’ICSI.

Jusqu'à récemment, l'extraction de spermatozoïdes des testicules était réalisée en utilisant des aiguilles ou des techniques de microchirurgie, et l'extraction devait être effectuée le jour de la collecte des œufs du partenaire dans le but d'utiliser du sperme frais pour l'ICSI.

Cela entrainait des aspirations répétées, des interventions chirurgicales a chaque fois que la femme passait par une procédure de collecte des œufs pour l'ICSI.

"Il est maintenant possible de congeler du tissu testiculaire après une petite intervention chirurgicale. Plusieurs tentatives de l'ICSI peuvent alors être effectuées après une procédure"

L'avantage de cette technique est que le risque d'infection de complications et de saignement est reduit drastiquement vu le besoin d’une seule procédure, par rapport à de multiples procédures.

Une analyse de sang pour / bilan pour s’assurer qu’il n’y pas d’infection, et des analyses de chromosomes si indiqué. Un examen clinique pour le partenaire masculin est nécessaire avant de procéder à la biopsie testiculaire. Si une anomalie est découverte, le suivi approprié est conseillé.

Le partenaire masculin est admis à l'hôpital au service de jour, et la procédure est effectuée sous anesthésie locale ou générale, selon les préférences du patient.

Une incision, moins d’un demi-centimètre de longueur, est faite dans le testicule et un petit fragment de tissu testiculaire est extrait (environ 2-3mm) pour l'examen et la congélation. Cette section de tissu est ensuite divisée en 5 ou 6 autres sections, de sorte qu'une section seulement sera testée le jour même pour vérifier la présence ou l'absence de spermatozoïdes normaux. Les autres sections sont congelées pour être utilisées par la suite pour l'ICSI.

Les avantages de la congélation du tissu testiculaire :

  • La procédure chirurgicale impliquée dans la biopsie testiculaire est une procédure extrêmement simple par rapport aux techniques de microchirurgie pour l'extraction de sperme.
  • La biopsie testiculaire a moins de risque d'hémorragie et d'infection que les techniques d'aiguilletage, qui sont réalisées à travers la peau sans vision directe.
  • La chirurgie peut être réalisée à la convenance du partenaire masculin, et peut être effectuée plusieurs mois avant toute procédure d'ICSI.
  • L'examen microscopique du tissu le jour de l'intervention initiale peut donner un diagnostic précis de la cause de l'azoospermie.
  • Tout traitement du partenaire de sexe féminin sera commencé après l’intervention du partenaire masculin afin d’éviter la stimulation médicamenteuse en cas d'absence de spermatozoïdes dans le spécimen de biopsie.
  • Pour les hommes célibataires, la congélation est recommandée avant la chimiothérapie ou la radiothérapie ou même avant l'ablation des testicules dans les cas de cancer. Par la suite, ce tissu testiculaire peut être utilisé pour un traitement.

Cette information est pour les patients nécessitant une congélation de tissu testiculaire, où le sperme peut être extrait de tissu testiculaire congelé pour être utilisé pour l'injection Intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) avec des œufs du partenaire. Cette page doit être lue en conjonction avec les informations ICSI.