L’Éclosion assistée au Laser

L'Éclosion assistée au Laser

L’âge maternel est connu pour être l’un des principaux facteurs influençant les résultats du traitement de FIV. Dans certains cas, cela peut être dû à des changements dans l’utérus.

« Des études ont montré, cependant, que les femmes de plus de 40 ans, qui reçoivent des ovules de jeunes donneuses, peuvent atteindre des taux de grossesse comparables à ceux des femmes plus jeunes »

Cela démontre que l’âge de l’ovule joue également un rôle important dans la détermination des chances de conception.

Le durcissement et l’épaississement de la zone pellucide (la coquille autour de l’œuf) se produise plus fréquemment chez les femmes plus âgées. Ce durcissement de la zone pellucide peut inhiber l’éclosion naturelle de l’embryon, processus nécessaire à l’implantation. Des méthodes pour aider à cette éclosion naturelle ont été développées au cours de la dernière décennie et ont impliqué la réalisation d’un petit amincissement dans la coquille de l’œuf, par des moyens chimiques, ou l’amincissement d’une partie de la coquille de l’œuf à l’aide d’un laser.

« Au Harley Street Fertility Centre, nous utilisons maintenant un système laser pour l’éclosion assistée »

À l’origine, nous avons utilisé la méthode chimique, mais maintenant que des lasers très efficaces et plus rentables ont été développés, cela offre une meilleure chance de reussite.

  • Les risques associés à l’éclosion assistée ont été en grande partie ceux causés par l’éclosion prématurée, car le zona est essentiel dans les premiers jours du développement de l’embryon. Le laser minimise ce danger. La méthode que nous préférons maintenant consiste à amincir la coquille, d’environ 80%. Cela se fait sur une zone de 55-70 mm, autour du périmètre de la zone, sans qu’elle ne soit réellement abîmée. Les craintes concernant la chaleur générée par les lasers ont également été surmontées alors que les derniers systèmes utilisent un laser focalisé avec précision pendant quelques millisecondes seulement.